TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Lundi 10 décembre 2018

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

LUXEUIL (Histoire de). Guide du baigneur et du touriste


Par anonyme


Référence : 3251
Date édition : 2013
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0742-7
Nombre de pages : 200
Première édition : 1892
Reliure : br.

Prix: 26.35€


     Les druides furent les premiers créateurs d'un établissement thermal à Luxeuil. Les eaux chaudes dont les causes étaient inconnues au vulgaire, leur fournissaient un moyen d'accréditer leur puissance et d'asseoir sur une base solide la superstition gauloise. Puis, Jules César fit relever et décorer les bains qu'ils avaient construits et édifier des autels dédiés à la déesse Brixia, à Apollon et à Mercure. Lorsque Attila et ses Huns envahirent la cité, « les temples tombèrent avec leurs dieux, et les habitants, sans distinction d'âge ni de sexe, furent impitoyablement massacrés au milieu des ruines et des décombres ». Le lieu resta dans cet état pendant plus de cent ans, jusqu'à ce que saint Colomban le choisisse pour élever un vaste monastère qui, dès le siècle suivant comptait environ six cents moines, malgré une règle exceptionnellement austère. Mais un nouvel Attila vint mettre fin à l'œuvre matérielle du saint : les Sarrazins mirent à feu et à sang Luxeuil, son abbaye et son université. Quinze ans plus tard, Pépin le Bref se fit le restaurateur de l'abbaye et y réunit quelques moines. Mais les Normands vinrent à leur tour semer le désastre et en 948, il ne restait que seize religieux. L'abbé Adson obtint la restitution des terres du monastère et les habitants se placèrent sous sa tutelle. Ils bâtirent des maisons et s'engagèrent à devenir les tenanciers et les soldats du couvent. Deux églises s'étaient élevées sur l'emplacement de l'édifice actuel. La première, dédiée à saint Colomban, fut brûlée par les Sarrazins en 731 ; la seconde, consacrée à saint Anségise, fut incendiée par les Allemands en 1201. Puis l'abbé Eudes de Charenton demanda à l'architecte Renaud de Fresnes de bâtir l'église actuelle, et son successeur, Fromont de Corcondray, fit creuser le canal qui amène les eaux du Breuchin dans la ville. Á sa mort, commença une période de profonde et irrémédiable décadence qui conduisit à l'agonie de l'abbaye. Lorsque la Révolution éclata, Jean-Louis Aymard de Clermont-Tonnerre était abbé depuis cinquante ans. Il avait fait bâtir pour sa résidence particulière le Quartier abbatial, palais au monumental escalier qui fut ensuite transformé en hôtel de ville. Connu pour ses excentricités et ses actes d'excessives galanteries durant sa jeunesse, il s'était fort assagi lorsqu'il dut s'enfuir à pied un jour de l'année 1792. Deux ans plus tard, l'église devenue temple de la raison, accueillit le jeune frère de Robespierre venu enquêter sur les suspects du canton.

© Micberth
     

17:01

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)

LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75