TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 26 juin 2019

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :

Anthologie sonore (CD)

autres sites







ACCUEIL

CUISEAUX et son canton (Notice sur). Champagnat et Condal


Par Lucien Guillemaut


Référence : 3523
Date édition : 2019
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-1043-4
Nombre de pages : 152
Première édition : 1947
Reliure : br.

Prix: 19.00€


     La première mention de l'existence de Cuiseaux ou plutôt de celle de ses seigneurs apparaît en 1131 dans l'acte de fondation de l'abbaye du Miroir. Bien placée sur la route menant de Lyon à Besançon et, comme le dit un titre du XVe siècle « lieu d'une riche aménité, fructueux de tous biens pour la vie commune, et commerçant », la ville avait au dedans de ses remparts un très fort château dont les seigneurs, sires de Cuseau, étaient d'une noble et puissante famille, issue des comtes de Bourgogne. Placés sous la suzeraineté des comtes palatins de Bourgogne, puis des sires de Sainte-Croix, ils avaient eux-mêmes de nombreux fiefs dans leur dépendance, s'étendant jusqu'en Comté et en Bresse. En 1284, Henri d'Antigny, sire de Sainte-Croix, vendit au duc de Bourgogne, Robert II, la suzeraineté qui fit dès lors partie du duché. La très noble et très puissante maison de Chalon et celle des princes d'Orange qui lui succéda, possédèrent pendant environ trois siècles ce fief de Cuiseaux qui ne fut enlevé que pendant certains intervalles par les événements politiques, comme lors des guerres pour l'annexion de la Bourgogne à la France, sous Louis XI, après la mort du dernier duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Pour punir les habitants de leur attachement à la princesse Marie, fille et héritière du duc, un des lieutenants de Louis XI, le farouche Craon, gouverneur de Bourgogne, détruisit presque entièrement la ville, le 25 juin 1477. La chronique rapporta qu'il ne restait qu'une maison et l'église. Elle semble cependant trop généreuse car le clocher fut brûlé, s'il faut en croire l'inscription d'une cloche fondue l'année suivante aux frais de Louis XI. La seigneurie fut alors donnée à Guy de Rochefort. Rendue rapidement aux princes d'Orange, elle passa par mariage à la maison de Nassau puis fut acquise par Henri de Condé. Sa postérité conserva la seigneurie jusqu'à la mort de Louise-Anne de Bourbon, dite Mademoiselle de Charollais, en 1764. Le château et la ville subirent les conséquences de la rivalité entre François Ier et Charles Quint, ainsi que les désastres des guerres de Religion. Cuiseaux avait pris le parti de la Ligue. En 1590, les habitants vendirent des fonds pour subvenir « aux insupportables frais pour les réparations des murailles et tours de la fermeture de la ville, à cause des invasions, courses, assauts et incursions que les ennemis de la Sainte Union font sur ladite ville et habitants d'icelle journellement ».
© Micberth
     

06:10

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr
Fax : +33 (0) 3 23 20 31 75