TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Mercredi 24 avril 2024

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites





ACCUEIL

DIXMONT (Études historiques sur)


Par l'abbé A. Pissier


Référence : 3181
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0667-3
Nombre de pages : 206
Première édition : 1908
Reliure : br.

Prix: 26.70€


     Alors que la conquête de Sens mettait entre les mains du roi Robert les domaines propres du comte vaincu, elle lui conféra seulement la suzeraineté des fiefs vassaux de l'ancien comté. Dixmont appartenait, à cette époque, aux religieux de Notre-Dame du Charnier de Sens, monastère bénédictin. Afin d'assurer le service du culte et de pourvoir au salut de leur âme, les rois et les seigneurs avaient, en effet, concédé aux évêques, aux églises et aux monastères des terres considérables et parfois même des villages entiers. Mais trop éloignés, les moines du Charnier avaient du mal à administrer et surtout, dans ces temps de violences et de troubles, à défendre au besoin leur domaine de Dixmont. Aussi, en 1187, confièrent-ils ce soin à Philippe Auguste, tout en conservant leur maison et l'église. Le village était un centre commercial connu déjà pour ses foires et pour son grand marché au blé. Le roi lui donna une plus grande importance encore en prenant sous sa protection les marchands qui s'y rendaient et en accordant l'exemption de certains droits aux acheteurs. Il fit bâtir une forteresse qu'il appela son château et dans laquelle il séjourna en novembre 1204. Il accorda des privilèges si importants à tous ceux qui s'installaient dans la cité que les vassaux des seigneurs voisins affluèrent. Le mouvement s'intensifia sous saint Louis si bien que les seigneurs du voisinage durent accorder à leurs gens les bienfaits de privilèges semblables. La guerre de Cent Ans mit un frein à la prospérité de Dixmont. Il ne restait plus que dix feux en 1434 et en 1490 ; faute de bras sans doute, les terres du chapitre étaient en friche. La châtellenie se releva sous le règne de Louis XII et en 1538, la population qui s'élevait à trois ou quatre cents feux sollicita et obtint l'autorisation de se fortifier. Une vingtaine d'années plus tard, ces remparts ne servirent qu'à attirer sur le village les ravages des guerres de Religion. Parce que les habitants refusaient d'ouvrir leurs portes au camp catholique qui voulait prendre ses quartiers à Dixmont, le canon fit une brèche dans les murailles et les pires exactions furent commises. Le village devint alors le centre des opérations du baron de Saultour. Avec le retour de la paix, le rôle et l'importance de Dixmont prenaient fin. Dans le courant du XVIIe siècle, le domaine ayant appartenu au roi fut presque entièrement partagé en fiefs et par un acte de mai 1703, Louis XIV échangea avec M. de Saint-Mars les vieux bâtiments du château, ses dépendances et quelques terres contre des propriétés aux environs de Versailles. Dixmont était demeuré châtellenie royale pendant cinq cent seize ans.
© Micberth
     

11:23

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr