TITRE
essai

Continuer
Une question ? Pour joindre Virginie Beaufils le 03 23 20 26 31 !

Vendredi 21 juin 2024

Collection principale

MONOGRAPHIES DES VILLES ET VILLAGES DE FRANCE

Collection fondée en 1987
sur le Net depuis 1997

Recherche d'un ouvrage


Par ville, village :

Par département :


Anthologie sonore (CD)

autres sites

La vente de nos ouvrages est momentanément interrompue sur Amazon





ACCUEIL

LA TROUSSE (Notice historique et statistique sur le marquisat de) et ses possessions et sur la commune d'Ocquerre


Par Louis Désiré Benoist


Référence : 3186
Date édition : 2012
Format : 14 X 20
ISBN : 978-2-7586-0672-7
Nombre de pages : 140
Première édition : 1888
Reliure : br.

Prix: 18.14€


     La famille Hardy doit son élévation au métier des armes, en servant la France pendant plus de trois siècles. Le premier de ses membres dont les annales font mention, fut Jean Hardy, écuyer, qui combattit au côté de Du Guesclin en 1378. Il possédait déjà à cette époque, le sceau que sa famille conserva : un chevron surmonté d'un lion léopardé. Nicolas, puis Sébastien Le Hardy augmentèrent considérablement le domaine familial. Les terres et les seigneuries de Crépoy, de Vieux-Moulin, de Mary-sur-Marne, de Cocherel, de Rademont et le fief de La Forest, notamment, entrèrent dans la maison La Trousse. Sébastien Le Hardy, membre du conseil d'État et du conseil privé du roi, capitaine des gardes de la porte de Sa Majesté, fit édifier le château, habitation « richement construite et de grandeur capable de loger convenablement et avec sûreté, la propre personne du roi ». Louis XIII y séjourna effectivement et aurait salué la résidence de ce jeu de mots : « Voilà un château bien troussé ». La marquise de Sévigné, dont la nièce avait épousé François Le Hardy, y vint aussi et aimait, dit-on, cueillir les fruits des cerisiers poussant le long de l'avenue conduisant à Crépoil. Alors que la famille de La Trousse était confrontée à de graves difficultés financières et qu'elle devait faire face au décès prématuré de François devant Saint-Omer, lors d'un affrontement singulier contre le chef de la cavalerie espagnole Coloredo, Louis XIV conféra, par lettres patentes du mois d'août 1651, le titre de marquis au jeune Philippe-Auguste, alors âgé d'à peine 16 ans. Grâce à son mariage avec la fille de Jacques Delafond, secrétaire du roi et de ses finances, et à l'abnégation de sa mère et de ses sœurs, le marquis put éponger ses dettes avant de s'illustrer à son tour en soutenant le parti du roi, et d'être accueilli en héros à son retour de captivité. Considéré comme un des hommes les plus aimables de la cour, il eut aussi sa page dans les annales de la galanterie et sa passion pour sa cousine, Madame de Coulanges, était connue de tous, et en particulier de son épouse. Avec sa mort prit fin la vie publique des La Trousse. En l'absence d'héritier mâle, la maison sortit de France durant un temps. Puis, la Révolution, en renversant jusqu'à ses fondements l'ancienne société, en abolissant le régime féodal et la noblesse, fit passer la terre de La Trousse constituée depuis deux siècles en des mains étrangères et fit tomber le château sous le marteau des démolisseurs avant d'être reconstruit vers 1865.
© Micberth
     

23:02

   RECHERCHE

Mon panier           


(Panier vide)


LA PRESSE EN PARLE

Nos principaux libraires

Adresses utiles

LE LIVRE D'HISTOIRE
LORISSE
Place du Château
02250 AUTREMENCOURT
à Paris
(courrier exclusivement)
67, Rue Saint-Jacques
75005 Paris

Service libraires :
Virginie Beaufils
Tél : + 33 (0)3 23 20 26 31
lorisse@wanadoo.fr

LE LIVRE D'HISTOIRE
HISTOIRE LOCALE
2, Petite Rue
02250 AUTREMENCOURT

Service clients :
Annick Morel
Tél : +33 (0)3 23 20 32 19
livre-histoire@wanadoo.fr

Direction tutélaire :
Virginie Micberth

Direction technique
Charles Cormery
lorisse.tech@wanadoo.fr